Google va pénaliser les sites internet mobiles utilisant les pop-up ou interstitiels

C’est quoi une pop-up et un interstitiel ?

Un ou une pop-up, en anglais pop-up window ou pop-up tout court, parfois appelée fenêtre intruse ou fenêtre surgissant, est une fenêtre secondaire qui s’affiche sans avoir été sollicitée par l’utilisateur, devant la fenêtre de navigation principale lorsqu’on navigue sur internet.

penalite google popupD’une façon générale, Le terme de pop-up peut désigner différentes choses dans le domaine du marketing. Le terme est principalement utilisé dans le domaine du marketing direct et du marketing digital. Sur Internet, une pop-up est une petite fenêtre qui s’ouvre automatiquement en surimpression lorsqu’on accède à une page web.

L’interstitiel est un format publicitaire lié aux supports digitaux. Il s’agit d’un format publicitaire qui est apparu dès la fin des années 1990 et qui s’affiche en plein écran, ou tout au moins sur une bonne partie de l’écran, avant le chargement de la page d’accueil ou entre la consultation de deux pages sur un site. C’est d’ailleurs le mode d’apparition entre deux pages qui explique l’utilisation du terme interstitiel.

Les dimensions proposées sont variables et dépendent des conditions des supports. Les plus grands interstitiels peuvent aller jusqu’à 900 pixels en largeur et 600 en hauteur pour un poids de 200 ko.

Quels sont les inconvénients de pop-up et interstitiel ?

Rien de plus agaçant que les fenêtres de publicité intempestives qui s’ouvrent aux quatre coins de l’écran.

L’usage des pop-ups est souvent considérée comme (trop) gênant et intrusif pour les internautes, car il leur impose un message et nécessite une action de fermeture. Ce caractère génant a rendu les pop-ups de plus en plus impopulaires.

Cette impopularité vient probablement du fait que dans la grande majorité des cas, les pop-ups furent utilisées à des fins publicitaires pour des messages présentant très peu de valeur pour les internautes.

On peut raisonnablement penser que les pop-ups sont mieux perçues lorsqu’elles sont utilisées pour afficher une information considérée comme utile ou intéressante par l’internaute.

google penalise interstitiel mobileLes interstitiels sont des pages complètes qui recouvrent la totalité de l’écran mobile. Ils apparaissent à des moments clés d’utilisation d’une application (ouverture, navigation entre deux pages, etc), et nécessitent une action de l’utilisateur : clic pour le fermer, ou balayage pour passer au contenu désiré.

L’interstitiel étant un format considéré comme particulièrement intrusif, il n’est pas proposé par tous les grands sites supports et est généralement diffusé avec un politique de capping restrictive.

A cause des abus publicitaires précédemment évoqués, les pop-ups sont un outil marketing dont l’efficacité se réduit progressivement. Cette baisse d’efficacité s’explique par deux facteurs distincts.

D’une part, comme pour les bandeaux publicitaires, consciemment ou non, les internautes accordent de moins en moins d’attention aux pop-ups et l’action de fermeture prend de plus en plus la forme d’un réflexe.

D’autre part, les pop-ups étant désormais le plus souvent considérées comme une nuisance, les dernières configurations informatiques des systèmes d’exploitations, des fournisseurs d’accès ou des éditeurs de navigateurs comprennent une option de filtrage par défaut qui empêche l’affichage des pop-ups. Lors de ce filtrage, l’internaute se voit proposer l’affichage optionnel de la pop-up, mais on peut raisonnablement penser que sur les supports publicitaires ou les sites commerciaux, cette option est rarement utilisée par l’internaute.

Google va pénaliser les interstitiels et les affreux pop-up

En tant qu’internaute sur mobile, aimez-vous arriver de Google sur une page qui vous masque son contenu à cause d’un interstitiel ? Sans doute que non, et Google non plus. C’est pourquoi il prévoit de pénaliser le référencement de ceux qui en abusent.

Les fenêtres pop-up, sont ces fenêtres qui peuvent surgir sans votre permission. Elles varient en taille, mais ne couvrent généralement pas toute la surface de l’écran. Certaines s’ouvrent devant la fenêtre en cours du navigteur internet tandis que d’autres apparaissent derrière (popunders).

popup et interstitiels interdit par google mobile friendlySi jusqu’à présent le moteur de recherche avait annoncé en Septembre 2015 la pénalisation des sites mobiles qui faisaient la promotion de leur application mobile de manière trop agressive via des interstitiels qui prenaient une part trop importante de l’écran des smartphones, le moteur de recherche s’attaquera désormais à tous les sites qui disposeront d’un interstitiel ou d’un pop-up masquant la majorité d’une page mobile à partir de Janvier 2017.

Google annonce qu’à compter du 10 janvier 2017, il va pénaliser les interstitiels ainsi que les pop-up intrusifs qui gênent la navigation, sur son moteur de recherche. Cette nouvelle annonce a été faite en même temps que l’annonce de la fin du label « site mobile » dans les résultats de recherche mobiles de Google. Le moteur de recherche estimant que désormais 85% des sites étaient compatibles, l’ajout de cette mention n’a plus grand intérêt.

Google explique que les nouvelles mesures vont s’attaquer aux sites qui cachent le contenu lors de la transition avec son moteur de recherche. Il ne faudra donc plus utiliser :

  • Des pop-up qui cachent le contenu principal, que ce soit juste après l’arrivée de l’utilisateur sur la page ou quelques secondes après.
  • Les interstitiels que l’utilisateur doit fermer afin d’accéder au contenu.

Ce nouveau filtre impactera tous les types d’interstitiels, qu’ils soient publicitaires, d’autopromotion pour une application mobile ou tout autre élément. Les pop-ups d’auto promotion et publicitaires seront également ciblés par cette nouvelle mise à jour.

Tous les sites qui disposeront d’un interstitiel ou d’un pop-up qui masque une partie importante de la page sur mobile pourront voir leur trafic mobile chuter à partir du 10 Janvier 2017.

Google ne pénalisera pas les interstitiels qui sont obligatoires à cause de la législation sur les sites internet. Les interstitiels qui ne couvriront pas une part majoritaire de l’écran ne seront également pas pénalisés.

Les interstitiels non pénalisés en 2017 seront ceux qui :

  • Servent à obtenir l’accord des internautes à l’utilisation des cookies
  • Servent à confirmer l’âge d’un internaute sur un site avec une limite d’âge pour accéder au contenu
  • Font la promotion d’applications de manière beaucoup moins intrusive en ne prenant qu’une petite partie de l’écran

penalité google popup et interstitiel sur site mobileQuelles sont les conséquences des pénalités Google ?

De façon directe, les sites internet victimes de pénalité sont confrontés à un effondrement rapide ou progressif des positions Google de leur home page, des pages profondes ou des 2 (selon le type et la gravité de la sanction). Indirectement, les sites perdent de la visibilité sur le Net : la fréquentation et le chiffre d’affaires sont largement impactés (jusqu’à -70 %).

Mais quels sont les avis des internautes ?

Certains internautes trouvent le fait de pénaliser les sites internet mobiles utilisant les pop-up ou interstitiels, une bonne initiative de la part de Google pour développer le web mobile tout en diminuant tout ce qui peut causer du gène lors de la navigation.

fin des pupup sur google mobile sinon penalitéIls pensent qu’il était temps de prendre cette mesure-là. Pour eux, Ces sites ne font qu’entuber les internautes rien que pour faire passer leurs intérêts.

D’autres pensent que Google n’a pas le droit d’imposer ses règles aux sites web. Pour eux certains interstitiel sont vraiment ennuyant, mais un petit pop-up de promotion ou social c’est parfois sympa et informatif.

Ce qui les rend fous c’est à quel point Google décide tout, il fait ce qu’il veut et tout le monde s’alignent car c’est le plus gros moteur de recherche au monde. Google pénalise et écarte de ses résultats les sites qui présentent peu d’intérêt pour la majorité des internautes. Mais ces derniers temps, le géant américain a considérablement intensifié sa lutte contre les sites web estimés polluants : à tel point que des sites marchands de premier plan sont désormais victimes de pénalités Google.

Découvrez nos solutions de référencement à la Réunion.

SHARE THIS